Communiqué de Presse:

Publié le par L'UNION DES CITOYENS PATRIOTES

Le Front National proteste contre la seule réaction qu’ont eue France Inter et les autorités après les insultes proférées le 22 mars dernier par Sophia Aram à l’endroit des électeurs du Front national (« gros-cons ») : un adhérent du Front national, ayant téléphoné plusieurs fois à France Inter pour manifester son mécontentement, a vu, quatre jours après (le dimanche 27 à l’heure du déjeuner…), trois policiers du commissariat de Bayonne venir chez lui, et l’embarquer, menotté, au commissariat où il est resté cinq heures. Pas d’excuses de France Inter ni de MM. Hees et Val, mais, bien plutôt, le bâton contre celui qui ose protester. Tous ces procédés sont inqualifiables.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article